Construire en terre crue, un chantier pionnier à Nanterre !

LE GRAND RETOUR DE LA TERRE CRUE DANS L’ARCHITECTURE URBAINE !

Et si nous revenions à la terre …

 

Si nos villes étaient moins bétonnées,

Si elles permettaient une reconnexion à la nature et à la terre …

 

La construction à Nanterre du groupe scolaire Miriam Makeba marque le grand retour de la terre crue dans l’architecture urbaine, un chantier pionnier aux portes de Paris !

Les architectes de ce chantier : toa architectes associés. Leur regard humaniste et novateur sur la ville de demain nous a séduit. Pour eux, chaque réalisation est l’occasion d’ouvrir un peu plus le champ des possibles, d’exprimer leur sensibilité sociale et environnementale, d’innover, de donner vie à des utopies comme celle de pouvoir cultiver le mieux vivre ensemble ou tout simplement de mieux construire pour mieux vivre.

 

Les premiers jardins sur les toits de Paris, en 2004, c’était eux !

Leur idée à l’époque était de réintroduire le végétal au sein d’un îlot très urbanisé du 20ème arrondissement de Paris. Favoriser le retour d’une biodiversité locale en offrant des espaces cultivables, des jardins partagés accessibles à tous ou plutôt à chacun. De là est né un lieu bucolique, perché sur les toits de Paris, que les riverains se sont approprié. Un lieu de vie où se croisent cultivateurs en herbe, amoureux de la nature où riverains en quête d’évasion. Le lieu est géré par une association qui vient en aide aux personnes défavorisées.

 

Construire en terre crue à Nanterre !

Aujourd’hui c’est à Nanterre qu’ils innovent… Une nouvelle école est en train de sortir de terre – le groupe scolaire Miriam Makeba – une école à énergie positive qui aura des murs en pisé (terre crue) !

Un chantier important qui compte plus de 700 M2 de murs en pisé (terre crue) …

Un chantier pionnier car c’est une première en Ile-de-France de construire un bâtiment accueillant du public en utilisant la terre crue comme matériau de construction !

Bien que la terre ait été utilisée depuis la nuit des temps pour construire bâtiments et habitations, elle a depuis bien longtemps été supplantée par le béton, surtout dans nos villes.

L’originalité de ce programme de construction réside donc dans le choix fait par les architectes, toa architectes associés, d’utiliser la terre crue (pisé) comme matériau de construction. Une approche très novatrice qui a séduit la mairie de Nanterre.

Espérons que ce chantier fera des émules et incitera le plus grand nombre à reconsidérer ce matériau naturel aux multiples qualités.

Pourquoi construire en terre crue ?

La terre crue présente de nombreuses qualités. Excellent régulateur hygrothermique (régulation hygrométrique et thermique) la terre crue participe au confort de vie intérieur.

Elle présente par ailleurs de nombreuses qualités d’un point de vue écologique. Disponible en abondance sous nos pieds, pouvant être sourcée localement et ne nécessitant pas de cuisson pour sa transformation, son bilan carbone est très faible.

Enfin, la terre crue est un matériau sain qui n’émet pas de substances toxiques (COV). Elle participe donc à réduire drastiquement la pollution intérieure des bâtiments ou habitations.

Pour en savoir plus sur les qualités de la terre crue, je vous invite à lire cet article « Construire en terre crue : un chantier pionnier aux portes de Paris ! »

 
TOA ARCHITECTES ASSOCIES

CHANTIER : CONSTRUCTION EN TERRE CRUE A NANTERRE (GROUPE SCOLAIRE)

www.ArchitectureTerreBois.fr

www.toa-archi.com


L’action de LOG’IN  :

+   Conception et création du blog ArchitectureTerreBois.fr
+   Valorisation de la démarche environnementale de toa architectes associés au travers du chantier de l’école en terre de Nanterre
+   Réalisation d’interviews et rédaction d’articles experts sur la construction en terre crue/pisé